One person

Call the world for less

Komplot, Bruxelles

16.10-06.11.2021

Cluj | Roma | حلب Roma | Bamako | Roma | ⵜⵉⴳⵎⵎⵉ ⵜⵓⵎⵍⵉⵍ ⵜ | Roma  | تهران  | Roma | Priština Roma ⴹⵊⴻⵍⴼⴰ | Roma | Kolwezi | Roma | Kigali | Roma | الإسكندرية Roma | El Alto | Roma Fortaleza | Roma  | Łódź Roma | Lima | Roma | Gduńsk | Roma | کراچی Roma | Pikine | Roma | București| Roma | تونس | Roma | İstanbul Roma | کابل | Roma | Kisásá | Roma | مُرَاكُش | Roma | الرباط  | Roma

Cluj >< Roma >< حلب ><  Roma >< Bamako >< Roma >< ⵜⵉⴳⵎⵎⵉ ⵜⵓⵎⵍⵉⵍ ⵜ >< Roma  >< تهران  >< Roma >< Priština ><Roma ⴹⵊⴻⵍⴼⴰ >< Roma >< Kolwezi >< Roma >< Kigali >< Roma >< الإسكندرية >< Roma ><  El Alto >< Roma >< Fortaleza >< Roma >< Łódź >< Roma ><  Lima >< Roma >< Gduńsk >< Roma >< کراچی >< Roma >< Pikine >< Roma >< București>< Roma >< تونس >< Roma >< İstanbul >< Roma >< کابل >< Roma >< Kisásá >< Roma >< مُرَاكُش >< Roma >< الرباط  >< Roma

Cluj – Roma حلبRoma Bamako Romaⵜⵉⴳⵎⵎⵉ ⵜⵓⵎⵍⵉⵍ ⵜ –Roma  – تهران  – Roma Priština – Roma –  ⴹⵊⴻⵍⴼⴰ – Roma – Kolwezi Roma Kigali Roma – الإسكندرية – Roma – El Alto –  Roma Fortaleza – Roma Łódź Roma  Lima Roma Gduńsk – Roma – کراچی – Roma  Pikine Roma –  BucureștiRoma تونس Roma – İstanbul – Roma – کابل – Roma Kisásá Roma – مُرَاكُش – Roma –الرباط  –Roma

+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +

Rosa, Rosa, Rosae, Rosae (II)

Maison Pelgrims, Bruxelles

10.09-23.10.2021

A cura di Pauline Hatzigeorgiou

Pour ce second volet de l'exposition Rosa, Rosa, Rosae, Rosae, dédiée au thème de la transmission, l'intérêt se porte sur des détails d'archives scolaires standard des années 1990. Exercices, remarques ajoutées dans les marges par les professeurs, textes phare de l'enfance (Le petit Prince, un poème de Rimbaud), créativité enfantine en réaction aux consignes transmises par les enseignants... Les traces écrites produites dans le sein de l'école témoignent de la rencontre entre deux visions du monde, celle des adultes et des enfants. Les uns et les autres tentent de se mettre au diapason, en des confrontations souvent cocasses. Tantôt l'adulte tente de parler le langage des enfants, tantôt les enfants tentent d'imiter le langage des adultes. Le tout se déroulant en un grand mélange d'ingénuité, de bonne volonté, de morale, de créativité inattendue, de malentendus plus ou moins rocambolesques. 

Le marchand de glaces

Été 78, Bruxelles

02.09-05.09.2021

Ma première idée de titre pour cette exposition était « Soyons réalistes ! », dans un renvoi quasi extatique, quasi hystérique, à Emile Zola, à Emmanuel Macron, à la Repubblica... Mais plus tard, tandis que je parcourais la stupéfiante production créative de ma collègue artiste Osanne Gevart, que j’avais invitée à participer à cette exposition avec moi en duo, je tombai en arrêt devant un dessin, ou peut-être deux dessins, réalisé(s) sur la double page d’un cahier. La partie inférieure de ce diptyque représentait, me disait-elle, un marchand de glaces. Tandis que la partie supérieure évoquait le monde, voire un oignon. Que ne me trouvai-je alors pris d’enthousiasme ! Il était là le réalisme ! Je m’en injectai aussitôt deux doses. Je veux dire : j’en commandai aussitôt deux boules. Avec déjà un désir contenu pour une troisième.

Roma

Le Delta, Namur

13.08-05.09.2021

A cura di Anaël Lejeune

"Le Delta accueille cet été une nouvelle installation de l’artiste Yoann Van Parys (1981). Venu du dessin, de la bande dessinée, puis de la photographie et de l’écriture sur l’art, l’artiste ne cesse d’interroger le fonctionnement des images par un travail sur leur matérialité, leur fragmentation, leurs associations. N’étaient son esthétique généreusement colorée et l’humour pince-sans-rire qui le caractérise (et qui devrait alerter le public quant à la part de dérision qui toujours se loge dans le regard qu’il porte sur ses contemporains et leurs comportements), l’intervention de Yoann Van Parys n’en recèle pas moins une dimension mélancolique, élégiaque. Rome, dont le nom se trouve démultiplié à l’envi à l’intérieur de l’espace vitré, reste irrémédiablement inaccessible. Contrée idyllique dont l’entrave des mouvements de populations rend la visite difficile en cette période Covid ; ancienne terre promise des artistes européens et symbole d’un âge d’or artistique à jamais révolu peut-être. À cette cité inatteignable et à tout ce qu’elle symbolise, se substituent d’autres images, plus futiles et superficielles, croisées au gré de flâneries namuroises, et qui semblent opérer comme autant de palliatifs au voyage : vitrines de commerces où s’amoncellent nos supposées richesses, mannequins en plastique semblables à d’antiques statues aux canons de beauté sans défauts, chantiers qui s’érigent telles des ruines à rebours, monuments locaux désuets, ersatz de végétations exotiques en pots, canaux fluviaux sur lesquels voguent quelques péniches fatiguées. Autant d’objets et de divertissements frivoles qui résonnent comme les promesses vaines et faciles d’un accès à l’ailleurs et à l’authentique ; « Fly away » promet une publicité. Cependant que, dans l’espace vitré du Tambour, les différentes strates d’images se superposent et s’opacifient, s’interposant inexorablement devant Rome pour, perfidement, s’y substituer définitivement."

Anaël Lejeune

 

Agents of change

LMNO galleria, Bruxelles

02.07-28.08.2021

A cura di Valentina Bianchi, Julie Gaillard, Natacha Mottart, Christophe Veys

" Agents  of  change  in  social  sciences  are  defined  as  individuals  who  promote  and enable change to happen within a group or organization. Some natural and artificial agents  that  contribute  to  climate  change and to local or global, pervasive phenomena can  be  identified  with  the  same  phrase. People working with a bottom-up approach to  encourage  systemic  change  through actionable,  tangible  improvements  to these polluting situations are also agents of change. This exhibition attempts to identify and display a number of manifestations of apparently insignificant elements, actions, factors,  and  individuals  that  have  led  or could lead to exponentially greater effects. The artworks can then tackle social issues, environmental  challenges,  or  even  very personal inner realities. "

Opere nel contesto di questa mostra : Manifeste du pessimisme, 2021 (Manifesto del pessimismo) & Manifeste de l'optimisme, 2021 (Manifesto dell'ottimismo)

Bonjour, Au Revoir

Art Au Centre 6, Liège

03.06-31.08.2021

Ho due parole a dirvi.